jeudi 17 août 2017

Des Jeux, Des Bières, et plus qu’une fois #6

Et voilà, les vacances touchent à leur fin, il est temps de relancer la machine !!!
On reprend du service au maximum avec l’équipe Des Jeux Une Fois (il va pleuvoir des articles :p).


Tant qu’à faire, annonçons donc la prochaine soirée « Des Jeux, Des Bières, et plus qu’une fois », déjà la 6ème édition. Celle-ci aura lieu le mercredi 30 août 2017 (la semaine suivant le BGF).
Toujours au Dynamo – Bar de Soif à Saint-Gilles (toujours avec une sélection de 18 bières au fût et les hot-dogs maison).
Toujours de 19 à 23h.
Et c’est toujours GRATUIT !!!
A l’avenir, il risque d’y avoir un changement de tempo pour les soirées mais elles seront toujours annoncées bien à l’avance via le blog et via Facebook.


L'événement Facebook : ICI / L'événement Action Jeux : ICI

Au programme :


Origames :
Cette société française dont les jeux sont distribués en Belgique par Geronimo viendra prolonger son passage au Brussels Games Festival chez nous. Ça sera l’occasion d’y découvrir des jeux comme : La gamme Micro Mutants (les 3 boîtes), La taverne des pirates, Las Vegas 21, Clank! (et l'extension Trésors engloutis), Fuse, Lotus, World Fair 1893... Programme fort alléchant !!!



On vous en parlait lundi, ils viendront présenter une enquête démonstration pour vous faire découvrir le mécanisme de leur jeu Intime Conviction. L’affaire N°1 sera d’ailleurs disponible à la vente.


Coté Protype, nous accueillerons :
Jean-Baptiste de Borman avec « Election chez les Trolls ».


On espère vous y voir nombreux !!!

On profite de l’occasion pour vous annoncer déjà une date à bloquer, le mercredi 11 octobre, c’est l’éditeur Blue Orange qui viendra nous présenter ses nouveautés !!!

Et tant qu’on y est, on vous rappelle le Jette’s Gaming Tour que nous co-organisons avec Sajou et Les Loulous de Sajou. La prochaine édition aura lieu le 7 octobre. Toutes les infos vont arriver prochainement (et surtout la liste des jeux présents) mais sachez déjà que cette édition est un record par le nombre de lieux proposés : 14 (dont un lieu plus qu’exceptionnel !!!).

Voici l’affiche :


Allez, d’ici là, bons jeux une fois.
On a hâte de jouer avec vous !!!

Cowmic

mercredi 16 août 2017

Brussels Games Festival 2017

Oyez Oyez Braves Damoiselles et Damoiseaux,
Heu… oups, je m’emballe.

Salut les joueurs,

Au cas où vous viviez sur Mars et que vous venez de revenir (oui, oui, la terraformation a le vent en poupe en ce moment), c’est bientôt le Brussels Games Festival !!!

Le plus important - les informations pratiques :

Samedi 26 et dimanche 27 août 2017.
Parc du Cinquantenaire (Bruxelles).
Des animations en journée de 10 à 18h.
Un OFF la nuit de samedi dès 18h jusque dimanche matin.
32 heures non-stop, non vous ne rêvez pas !!!
 !!! GRATUIT GRATUIT GRATUIT !!! et à notre époque, c’est quand même super de pouvoir insister sur ce genre d’information 
J


C’est quoi ?

Heu… vous ne savez réellement pas ?
Sérieux :o :o :o
Eh bien, on est là aussi pour ça, vous informer de ce qui se passe en Belgique au niveau ludique et là, on vous parle tout simplement de l’événement ludique majeur belge : le festival du jeux de Bruxelles.

C’est déjà la 5ème édition et on peut dire qu’il y a beaucoup de chemin parcouru depuis la première (et je sais de quoi je parle car j’ai fait toutes les éditions).
Comme l’année dernière, ça se passera au Cinquantenaire et cette fois, y aura même un chapiteau qui accueillera la protozone, les tournois et le OFF.

Je pense que dans la phrase d’intro de l’événement Facebook, tout est dit :
« La cinquième édition du Brussels Games Festival réunira au Parc du Cinquantenaire les 26 et 27 août 2017 tout ce qui se fait de mieux en matière de jeux de société : jeux de plateau, party games, jeux de figurines, wargames, jeux éducatifs, jeux en bois, jeux de rôle, grandeur nature, jeux de cartes à collectionner, jeux du monde, jeux classiques, jeux adaptés, sans oublier l’incontournable mölkky, un jeu de quilles finlandais à la fois tactique, convivial et surtout très addictif qui peut être pratiqué à tout âge. »


Je le rappelle, c’est GRATUIT. Un événement convivial et familial. Pour tout type de public : des simples curieux aux pousseurs de cubes en bois, des enfants aux seniors, … Des centaines de jeux en accès libre avec des personnes motivées pour vous les expliquer et vous faire découvrir ceux-ci. Des bénévoles (j’en profite déjà pour remercier les gens qui donnent du temps pour que d’autres puissent profiter), des éditeurs, des distributeurs (pas moins de 70 éditeurs/distributeurs dont pas mal de petits nouveaux), des prototeurs (l’occasion de tester les jeux de demain), des associations, … bref, plein plein plein de tables et de gens à rencontrer.

Le thème de cette édition est « Les jeux de la diversité ». Il sera traité tout au long du festival par divers moyens.

Envie d’en savoir plus sur les éditions précédentes ? (et pour vous donner l’eau à la bouche), voici nos comptes rendus : 2016 et 2015.

Donc à part les tables de jeux à profusion, il y aura également des tournois – 22 pour être exact (rien que ça :p) [info ici], une protozone [info ici] organisée par le KLET (on vous en reparlera prochainement de ce Kollectif Ludique Extra Tof) et une bourse aux jeux le dimanche matin [info ici].
Et bien évidement, des boutiques pour que vous puissiez repartir avec les jeux que vous aurez aimés, dont nos copines de Casse-Noisettes et nos copains de Dédale.

Nous serons bien évidement présents les 2 jours pour vous faire un super compte rendu de cette édition qui s’annonce déjà splendide (je suis excitation). N’hésitez pas à venir nous saluer (et même nous conseiller sur ce qu’on ne doit absolument pas rater [même si on a déjà un sacré programme, l’équipe ne va pas chômer]).

Nous souhaitons un franc succès à l’équipe organisatrice, on sait qu’ils bossent dur pour nous proposer un festival de qualité et une affiche alléchante.


La semaine avant le festival, nous serons déjà dans les starting block et vous proposerons sur notre page Facebook de nombreuses informations : des jeux à ne pas rater, des stands à aller voir, des informations de dernière minute, … bref, restez connectés, on sera là pour vous informer.
Evidemment, nous ferons des vidéos live en direct du festival pour montrer l’ambiance et vous présenter des jeux, des gens, des éditeurs… (je l’ai déjà dit je pense mais JE SUIS EXCITATION) .

D’ici là, n'hésitez pas non plus à vous rendre sur le site du festival qui est super à jour et super complet, vous pourrez comme ça déjà commencer à planifier votre festival.

Allez les amis, on se voit au festival une fois.


Cowmic

PS : l’événement Facebook de cette édition :
EVENT.
Marquez votre intérêt, invitez vos amis, partagez-le !!!


lundi 14 août 2017

Intime conviction N°1 : L’affaire des poisons de Chine

Les éditions FIKA viennent de naître et se revendiquent spécialisées dans le jeu et autres réalisations aux formats inédits. Le tout 100% Made In Belgium. Vous imaginez très bien qu’il ne m’a pas fallu en lire plus pour les contacter surtout qu’ils viennent de sortir leur premier jeu « Intime Conviction », l’affaire n°1.

FIKA ?!?


Parlons d’abord de FIKA. Les 2 fondateurs Raphaël Vanleemputten (Jafar) & Céline Pieters (Guida) ont posé les bases du projet lors d’un voyage en Suède pendant une pause-café appelée là-bas : Fika. C’est une SPRL qui existe depuis décembre 2016 (et oui, c’est tout frais). Le premier jeu qu’ils nous proposent est « Intime conviction », et le concept se déclinera en différentes affaires qui porteront un numéro différent. Actuellement, la première est disponible à la vente et la seconde est en test.

Intime Conviction ?!?


Le pitch « Le jeu Intime conviction vous glisse dans la peau d’un juré ! Jugez une affaire criminelle et rendez votre verdict. »
La première chose qui saute aux yeux, c’est ce format inédit. L’ensemble du jeu tient dans une enveloppe qui peut être envoyée par la poste directement dans votre boîte aux lettres. Original, n’est-ce pas ?

Vous retrouverez dans l’enveloppe évidement les règles du jeu, il faudra commencer par-là surtout que certains éléments sont secrets et doivent le rester jusqu’au moment où il vous sera indiqué de les dévoiler. Vous aurez un visuel de la scène de crime avec différents éléments et la déclaration de l’accusé. Ensuite 12 cartes jurés qui sont placées face cachée et qui donneront le tempo de l’affaire (elle fonctionne avec un filtre rouge à la Mystère de Pékin, séquence émotion :p). 3 fiches d’enquête qui seront révélées au cours de partie, de quoi voter en fin de partie et la révélation finale (une petite enveloppe scellée) [ce matériel est celui de l’enquête numéro 1, le format sera identique par la taille mais les éléments varieront peut-être lors des prochaines affaires].


Le jeu peut se jouer de 2 à 12 joueurs (d’après les auteurs, 8 serait un nombre parfait pour l’expérience en groupe). En groupe, il faut compter 45 à 60 min (ça peut-être plus long si vous avez de grands orateurs ou des pipelettes à table – ou tout simplement si les débats sont animés). A 2, vous pouvez le jouer sur une scène en révélant que 2 ou 3 cartes jurés par jour.


Mais que faut-il faire alors… Eh bien, il faudra tout simplement prendre la bonne décision. Vous êtes plongés dans la peau d’un juré en cours d’assise. Vous avez les éléments de base de l’affaire et le chef d’accusation. Via les cartes jurés (12 au total), vous allez devoir émettre des avis sur l’affaire, réfléchir sur différentes informations, débattre, des éléments vont vous êtes révélés et en fin de partie, vous devrez juger l’accusé coupable ou non coupable. Et ce, avec une majorité des différents jurés du même avis. Vous sera alors communiqué la révélation finale qui vous dira si vous avez pris la bonne décision.

Vous l’avez compris, il ne s’agit pas d’un jeu de plateau classique. On n’est pas non plus dans une « murder party » ou un « jeu de rôles ». C’est une expérience ludique qui s’approche d’un jury populaire (à la « 12 hommes en colère »).

On se retrouve dans la catégorie des jeux à usage unique (T.I.M.E. Stories, Unlock, …) et oui, quand vous aurez été jusqu’au vote final, il vous sera impossible d’y rejouer. Notez que j’ai fait rejouer l’affaire à un groupe de joueurs test pour réaliser cet article et que j’ai pris du plaisir à les voir évoluer dans l’affaire.

N°1 L’affaire des poissons de Chine


C’est là que ça devient compliqué, comment aborder cette première affaire sans vous en dire trop…
Commençons par le plus simple, esthétiquement : une réussite. Dès que vous avez cette enveloppe en main, vous n’avez qu’une envie : l’ouvrir pour découvrir le contenu. Les illustrations sont vraiment chouettes et le matériel est parfaitement adapté au jeu.

Concernant le sujet… il s’agit d’un meurtre !!!
Voilà, c’est tout ce que je vous dirai sur celle-ci. En effet, découvrir la scène du crime, les différentes informations de départ et la déclaration de l’accusé font partie intégrante de cette expérience ludique. Je ne peux donc vous en dire plus…

Allez, un petit teasing vidéo quand même :

Home made ?!?


Le gros plus, c’est que tout est fait en Belgique. Auteurs belges, imprimés en Belgique (chez Piga Print), assemblés main par Céline et Raphaël et auto distribué (car actuellement, à part l’acheter lors d’un événement où ils sont présents, c’est uniquement possible via leur site et un envoi postal). Et je trouve ça bien classe !!!

Le gros moins, c’est que ça un coût. 17,5€ pour le jeu et 2,5€ pour l’envoi. 20€ l’expérience ludique unique d’une durée d’une heure… et oui, c’est cher. C’est tout un débat et il semblerait que les joueurs se sont laissés tentés par ce format (au vu du succès de Unlock et T.I.M.E. Stories).

Personnellement, au vu des éléments indiqués, je trouve que le prix se justifie mais je comprendrais aisément que ça ne soit pas l’avis de tout le monde surtout pour la durée de la partie.

Notre avis ?!?


L’accueil a été mitigé au sein des 2 groupes l’ayant testé pour que je puisse écrire cet article. Situons d’abord que nous étions 4 pour chaque partie, je pense qu’effectivement, à plus, ça aurait été mieux.

Les habitués des enquêtes auront du mal avec le fait qu’au final, ce n’est pas une enquête. On vous donne des éléments et il faut prendre une décision sur base de ceux-ci. Ils ont clamés le manque d’indices. Les gens qui n’aiment pas trop parler restent un peu sur le côté et vivent l’expérience en retrait.


Personnellement, j’ai passé un agréable moment (même si j’aurais préféré que ça soit le cas pour tout le monde d’où l’importance de bien choisir les gens avec qui vous allez jouer). Je me suis laissé prendre au jeu et j’ai changé d’avis pour mon vote en cours de partie. En effet, la réflexion interne et les divers débats m’ont poussé plus loin que l’avis de base. Et ça, ça m’étonne fortement, donc gros plus.

Et lorsque l’affaire N°2 sortira, je réponds présent pour la faire J

En conclusion !!!


Le concept est extra et cette première affaire est un bon début. Peut-être pas une réussite totale mais j’ai foi en FIKA et j’attends beaucoup de la suite.

Je pense aussi que c’est une super idée de cadeau… à remettre en main propre ou à faire envoyer à un ami. Cette enveloppe cachetée à la cire avec les tampons fait main… bref, un bel objet.


Ils seront au BGF 2017 avec un stand pour présenter (et vendre) l’affaire N°1. Et l’affaire N°2 sera en protozone. Passez leur rendre visite. L’équipe a eu l’occasion de rencontrer Raphaël et il est vraiment sympatique.


Et je pense que le mieux pour se faire une idée, c’est de tester. Ils seront donc présents à la soirée Des Jeux, Des Bières et plus qu’une fois du 30 août qui aura lieu au Dynamo Bar, toutes les informations sous peu via notre page Facebook et le blog.

A noter que Thibaut Quintens (Piratoons, Aya, Act In Games) est le parrain ludique du jeu.

Que dire de plus à part souhaiter beaucoup de succès aux éditions FIKA et de les féliciter pour l’initiative. Ils ont d’autres projets en tête, restez donc attentif une fois.

Cowmic

Fiche Technique :

Editeur : Editions FIKA (site : editionsfika.com - facebook : www.facebook.com/editionsfika)
Auto distribué : A commander via le site
Prix : 17,5€ (+2,5€ de frais de port)
Age : 15+
Joueurs : 2 à 12
Durée : 45’ à 1 semaine
Auteurs : Céline Pieters & Raphaël Vanleemputten

mardi 8 août 2017

*Clôturé* Concours d'été !!! *Clôturé*

Peu de participants = plus de chance pour les participants de gagner :)
Et oui, seulement 18 participants.
Voici les résultats :





Félicitations aux gagnants, ils peuvent prendre contact avec nous pour récupérer leur prix.

Bernard remporte "Lucky Captain"
Cassandra remporte "Micro Mutants"
Et Françoise remporte "J'aime beaucoup ce que vous dites"
Attention, un méga extra giga concours se mets en place semaine prochaine, soyez attentif, c'est des super méga giga prix à gagner !!!

-------------

Cet été, DJUF la fait légère, c'est vrai... En effet, c'est les vacances !
Et c'est bien connu, les vacances, c'est fatiguant !

Comme nous ne voulons pas que vous nous oubliez, nous lançons un mois d'août plein de concours !
Le premier, en partenariat avec Geronimo.
Grâce à eux, vous aurez l'occasion de remporter un de ces 3 jeux.

- Lucky Captain
- Micro Mutants
- J'aime beaucoup ce que vous dites...


Comment participer  ?

- Aimez notre page Facebook
- Aimer la page Facebook de notre partenaire Geronimo
- Aimez la publication du concours épinglée en haut de notre page Facebook
- Dans cette même publication, identifiez dans un commentaire une ou plusieurs personnes avec qui vous auriez envie de jouer à un de ces jeux.

Fin du concours lundi 14 août à 10h.
Après tirage au sort, les résultats seront annoncés dans la foulée (lundi 14 ou mardi 15 août).

ATTENTION : Les gagnants viendront retirer leur gain à Bruxelles (endroit à convenir pour la facilité de tous ;))

Bonne chance à tous, une fois !

La DJUF Team



mardi 25 juillet 2017

Dice Forge

En termes de “pré-buzz”, on peut que Dice Forge aura fait fort pour le coup, en effet, cela fait presque 2 ans maintenant qu’on en entend parler et qu’on le voit tourner en festival… mais est-ce que cela en valait la peine ? Mystère ^_^

Le proto version 2016


Thème ?

Pour commencer, je pourrais vous mettre le pitch du jeu mais je vais être honnête, il ne sert à rien.
Le thème est complètement absent, on est face à un jeu de deck-building transposé aux dés, point à la ligne. Malgré les efforts louables de Libellud sur les sublimes illustrations qui caractérisent leurs jeux ainsi que sur les règles où ils tentent ça et là de glisser des termes pour nous rappeler vaguement un thème… rien n’y fait, on pourrait parler de vachettes qui vont dans l’espace en quête de planètes à conquérir que ce serait pareil.

Le fameux dé
Maintenant, qu’on a convenu du non-intérêt du thème, on peut passer aux choses intéressantes et la première est sans nulle doute le dé « upgradable » !
Et oui, ce fameux dé dont on va pouvoir changer les faces, nous permettant de gagner en puissance et ainsi réaliser de grandes choses. L’idée originale vient de la gamme LEGO et on peut dire qu’il aura fallu beaucoup de temps avant de voir la version finale sortir en boutique.




Ensuite, on a la boîte qui est excessivement sobre et ultra classe en même temps mais pas que…

Car l’intérieur impressionne encore plus avec un thermoformage quasi parfait. Oui, quasi, je chipote mais je ne vois pas l’intérêt des emplacements pour les mini-tokens et les afficionados des sleeves devront un peu chercher pour trouver la taille parfaite pour les cartes qui doivent rentrer dans la boîte et dans les emplacements du plateau de jeu.

L'excellent thermo

Plein de place pour les cartes, ce qui peut laisser imaginer de belles choses pour la suite ^_^

Mise à part ces 2 points qui me sont totalement personnels, le reste est impressionnant de qualité et je tire mon chapeau à l’idée de rangement du plateau contenant toutes les faces des dés, je n’y croyais pas une seconde mais ce simple élastique suffit à tout garder en place même en cas de secousse. Bravo !

Vous pouvez secouer, aucune face ne bouge ! Promis ! 




Pour la première mise en place, il vous faudra être patient justement, car ranger toutes ces petites faces est un peu fastidieux.
Ensuite, il y a 2 séries de cartes qu’il faudra séparer et puis installer dans les bonnes encoches du plateau de jeu.
Encore une fois, on soulignera le soucis du détail pour que les illustrations concordent entre le plateau et les cartes.











Le détail des illustrations !!!

Mise en place

Une petite photo de la règle…pas non plus, la chose la plus simple à lire ^_^

Allez, on joue maintenant ?

Sans parler du but du jeu qui est sans surprise de faire un maximum de points de victoire, le tour de jeu est aussi extrêmement simple : vous lancez vos 2 dés ; vous récoltez vos ressources ; vous activez vos cartes si vous en possédez puis vous réalisez soit un achat de face(s) de dé(s), soit un achat de carte.
La subtilité perturbante, c’est que tout le monde lance ses dés en même temps et tout le monde récolte MAIS par contre, seul le joueur actif procède aux étapes suivantes.
Une fois son tour terminé, le joueur actif tourne et tout le monde relance ses dés, ainsi de suite sur 9 ou 10 tours suivant le nombre de joueurs.

Ressources ?
C’est là qu’intervient votre petit plateau personnel qui vous permettra de tenir à jour votre stock.

Dans celui-ci, vous y trouverez :
- de l’or pour acheter de nouvelles faces de dés
- de la mana rouge (qui porte un autre nom dans la règle) qui vous permettra d’acquérir des cartes…. rouges (logique)
- de la mana bleue pour accéder aux cartes bleues
- des points victoire car un petit compteur, c’est nettement plus sympa que des petits jetons

Votre plateau personnel

Upgrader son dé… aaah… enfin !
Au tour du joueur actif, après avoir récolté ses ressources et après avoir activé ses cartes, le joueur peut maintenant dépenser une partie ou la totalité de son or afin d’acquérir de nouvelles faces de dés. Attention, il y a une seule restriction : vous ne pouvez pas acheter 2 fois la même face dans le même tour.
Ensuite, le joueur procède au changement de ses faces. Les premières manipulations ne sont pas forcément aisées et on a peur d’abîmer les faces à force de les torturer.

Le changement de face demande un peu de pratique !

Le changement de face demande un peu de pratique, mais on y arrive !

Acheter des cartes !
L’autre action possible est d’acheter UNE carte (et non pas plusieurs comme on pourrait le faire avec les faces de dés). Ici, vous prenez votre pion et vous vous placez sur un des emplacements définis sur le plateau, celui-ci vous donne accès à 2 cartes. A ce moment, vous dépensez le montant indiqué en mana rouge/bleue et vous obtenez la carte.

Ici, le joueur peut venir se placer sur le petit îlot et dépenser 4 ou 5 mana bleues pour acheter la carte correspondante.

Il y a 2 types de cartes : les « instantanées » illustrées par un éclair et les « actionnables » illustrées par un rouage.
Forcément, les cartes éclairs sont utilisées directement puis défaussées. Les autres, par contre, vous aurez l’occasion de les activer à chaque fois que vous serez le joueur actif et il est tout à fait possible de posséder plusieurs exemplaires de la même carte (alerte combo !!!).
Autre avantage d’acheter des cartes, c’est qu’elles donnent aussi des points de victoire et c’est un peu le but du jeu, non ? ^_^

Les 2 types de cartes

Ci-dessus, à gauche, la petite biche vous permettra de relancer UN de vos dés à votre tour.
A droite, les diablotins obligent les adversaires à relancer immédiatement leurs dés et vous pouvez choisir 2 faces parmi celles obtenues afin d’en recevoir les ressources.

Sans rentrer dans le détail de chaque carte, on pourra trouver par exemple une carte ajoutant une extension à votre stock (très pratique), une carte permettant de relancer un de ses dés et évidemment, de recevoir à nouveau les ressources, des cartes donnant seulement des points de victoire… mais beaucoup de points de victoire, etc etc.

Mais euh t’as pris ma place !!!
Que faire si un adversaire vient juste se placer devant vous sur un emplacement que vous convoitiez ? Eh bien, pas de soucis, vous pouvez le dégager sans soucis et le renvoyer sur la roue centrale.
Par contre, cet adversaire gagnera un jet de dés gratuit ainsi que les ressources qui vont avec… évidemment.

Un joueur a été expulsé de son emplacement, il revient au centre et lance, alors, ses 2 dés. Comme indiqué par le pictogramme.

Dernière chose...
A votre tour, vous aurez également la possibilité de dépenser UNE FOIS 2 « manas rouges » afin d’obtenir une seconde action (achat de faces ou de cartes).
Voilà, vous savez tout…bon jeu.

Bon, allez, qu’est-ce que j’en ai pensé ?

Très emballé lors des proto-tests, je dois dire que le soufflé est un peu retombé…
Comprenons-nous bien, je n’ai jamais considéré Dice Forge comme un « gros jeu ».
Le jeu est rapide (45-60min), fun et il y a pas mal de choix à faire tout de même, donc ma « déception » ne vient pas de là, je savais très bien à quoi j’avais à faire.
Ma déception majeure vient du fait de l’espoir amené par le concept en lui-même !
Je m’explique... J’adore les dés, mais combien de fois n’ai-je pas pesté contre le sort ? Dice Forge proposait un système pour remplacer les faces et donc, en gros, réduire le hasard du dé ? Magnifique, j’achète !!!!
Sauf que la vie, la vraie… c’est pas aussi facile ! J’en suis +/- à ma 8ième partie et bien, je peux vous dire que je défie toutes les lois de la statistique moderne. Souvent, il m’arrive d’acheter une face au tour 1 et de ne la voir qu’en toute fin de partie ou bien, de changer 4 faces sur mon dé et systématiquement ne sortir que les 2 faces pourries.
C’est le jeu, ma pauv’ Lucette et clairement, je ne suis certainement pas le seul à qui cela arrive.
Donc, non… désolé, l’espoir que vous aviez de contrôler le hasard en changeant la face des dés est « naïf ».

C’est là que la différence majeure par rapport à un deck-building traditionnel apparaît : dans un deck-building (Dominion, Ascension, etc), vous achetez une carte et vous la mettez dans la défausse. A un moment donné, vous aurez cette carte en main, c’est certain ! Ici, non.
Par contre, l’inverse est également vrai, sortir 3 jets d’affilé avec vos meilleures faces reste du domaine du possible.
Et c’est là que réside le FUN !
Et j’en reviens au point principal car c’est fun de lancer ses dés toutes les 30 secondes en espérant voir sa combo magique sortir (enfin, moi, j’espère toujours, hein).

Quant aux choix, vous en aurez suffisamment pour égayer quelques parties : dans quelle carte / face investir ? Sur quel dé, vais-je placer cette nouvelle face ? Le hasard aidant, il faudra réévaluer votre situation à chaque tour et les tours vont vite donc il faudra rester alerte.
Qui plus est le jeu est fourni avec 2 sets de cartes (bon, il y aura malgré tout des cartes communes) mais ça renouvelle le tout et puis, c’est clairement à un jeu qui verra des extensions.

Pour la question, est-ce jouable à deux ? Moi, je dis que ça se joue mais que le jeu prend vraiment toute sa saveur à 4. Il y a quelques cartes et quelques faces de dés qui créent de l’interaction avec les autres joueurs et forcément, ces cartes / faces seront d’autant plus intéressantes si vous êtes nombreux.

Voilà, malgré mes espoirs anéantis de contrôler ma chance aux dés, ce jeu reste très agréable, très rapide à jouer et accompagné d’une qualité d’édition exceptionnelle. Et puis posez-vous la question : combien de jeux dans votre ludothèque possèdent ce système de craft de dés ? En tout cas, pour ma part, rien que pour ça, Dice Forge mérite une place dans la mienne une fois !

Bon Jeu
Al