jeudi 19 octobre 2017

Grumpf

La chasse est ouverte au pays des Grumpfs ! Collaborer n’est pas si facile dans ce jeu de placement et de rapidité. Seuls les joueurs les plus rapides et les plus malins remporteront les animaux tant convoités. Que la chasse commence !

Découvert en prototype lors du festival Ludinord 2016, il fût directement un coup de cœur.
Confirmation lors du BGF de la même année.
Il aura fallu attendre jusque septembre 2017 pour enfin le voir arriver dans nos échoppes spécialisées.
Et c’est donc avec grand plaisir que je vous présente la bête 
J


Matos 


Je vais commencer par parler du graphisme pour une fois changer. Que de dire d’autre à part que Pauline Détraz a su parfaitement illustrer le thème du jeu. De petites boules de poils avec des massues et des animaux extraordinaires. Le tout dans un univers riche en couleurs et qui met de l’ambiance.

48 pions recto/verso Grumpf de 6 couleurs (donc 8 Grumpfs par joueur).
6 jetons Grumpf symbolisant chaque clan de Grumpfs (un par couleur).
48 jetons animaux répartis en 5 espèces : 14 abeilles, 12 reptiles, 10 poissons, 7 oiseux et 5 mammouths.
1 sac de rangement pour y mettre les animaux.
6 jetons joker (ceux-ci serviront à donner un avantage aux joueurs débutants).
4 tuiles sorciers (qui doublent un animal).
3 cabanes (pour les Grumpfs aller se coucher).
Et 6 plateaux de jeux recto/verso.

But du jeu 


Chaque joueur contrôle un clan de Grumpfs. Ceux-ci posent en même temps les pions Grumpf sur les 6 plateaux de chasse dans le but de capturer des animaux. Ils devront ensemble atteindre les conditions de succès des différents plateaux. C’est donc une collaboration mais au final, seuls les clans les plus forts remporteront la chasse. 4 manches permettront aux joueurs d’attraper le plus grand nombre de séries d’animaux différents. Le joueur totalisant le plus de points grâce à ses séries remporte la partie.

Mise en place 


On place 6 plateaux au centre de la table, ils doivent être accessibles à tous les joueurs. Ceux-ci sont recto/verso. Une face comporte 1 point, l’autre 2 points. Il est conseillé au début de jouer uniquement avec les faces 1 point. Par la suite, vous pourrez passer sur les faces 2 points voire les mixer.
Les 48 animaux sont placés dans le sac.
On place les 4 tuiles sorciers sur le plateau correspondant.
On place des cabanes au centre des plateaux en fonction du nombre de joueurs (2j=1/3-4j=2/5-6j=3).
Chaque joueur récupère les pions Grumpf de sa couleur ainsi que le jeton correspondant.
A 6 joueurs, les Grumpfs avec un 6 barrés sont retirés.


Déroulement d’une manche 


Il y a donc 4 manches, chacune se composant de 3 phases :
- Placer les animaux sur les plateaux
- Chasser avec les Grumpfs
- Terminer la chasse

# Placer les animaux sur les plateaux


On pioche 12 jetons animaux dans le sac et on place ceux-ci sur les plateaux correspondants (les types sont rappelés sur ceux-ci en bas à droite).


# Chasser avec les Grumpfs


Les joueurs prennent leurs 8 pions Grumpf en main. Dès qu’un joueur crie Grumpf, tout le monde lâche ses Grumpfs sur la table.
Tout le monde joue en même temps.

Avec une seule main, les joueurs peuvent retourner tous les Grumpfs autant de fois qu’il le désire. Ceux-ci ont des valeurs différentes sur leurs 2 faces.

Grumpf vert recto

Grumpf vert verso


Ils peuvent (toujours avec une seule main) placer leurs Grumpfs sur les différents plateaux en suivant l’ordre de la piste (donc sur le premier espace libre de celle-ci).



Les Grumpfs "massue" (sans valeur) peuvent être placés sur d’autres Grumpfs (d’autres clans) pour annuler la valeur de celui-ci (qui ne comptera donc plus lors du décompte du plateau).

Ce sont donc les Grumpfs de tous les joueurs qui vont compter pour savoir si la condition d’un plateau est remplie : force totale, nombre, … on vous explique ça au point suivant J

Quand un joueur a placé tous ses Grumpfs ou qu’il ne veut plus en jouer, il va se reposer, il crie alors Grumpf suivi de sa couleur et place son jeton Grumpf sur une cabane libre. Un joueur couché ne plus être assommé (sa seule activité jusque la fin de la manche sera de surveiller que cela n’arrive pas). Dès que toutes les cabanes sont occupées, la partie prend fin immédiatement.



# Terminer la chasse


Pour chaque plateau, on vérifie si la condition est réalisée. Pour ce faire, on tient compte des Grumpfs présents, peu importe leurs couleurs.

Si la condition n’est pas atteinte, les animaux restent sur le plateau pour la manche suivante.
Si la condition est atteinte, les joueurs se répartissent les animaux en commençant par le clan le plus fort. Chaque plateau a sa manière de répartir les animaux… et tout le monde n’aura pas des animaux, soyons clairs J La force est déterminée par la puissance des Grumpfs présents pour chaque clan.
Un fois une manche réalisée, on passe à la suivante jusqu’à en faire 4 (le sac sera vide à la fin de la 4ème).

Les plateaux 


Il y en a donc 6.

En face 1 point
 :
Il y en a 2 sans conditions particulières, il faudra donc être le plus fort tout simplement (un des deux ne donne pas d’animaux mais les tuiles sorciers).
Un ou le total de force des Grumpfs présents devra être supérieur ou égal à 20, un où ça sera inférieur ou égal à 10 et ou cette somme devra être entre 10 et 20… et oui, va falloir compter tout en allant vite :p
Le dernier doit comporter au moins 4 Grumpfs peu importe leur force.



Les face 2 points : Elles sont un peu plus complexes.
Genre tous les Grumpfs de valeurs identiques, ou différentes, avoir un total paire, …
Bref, ça va permettre de varier le jeu.



Astuce 


Si des joueurs débutants affrontent des joueurs confirmés, ils reçoivent un jeton joker en début de partie. Et ça, c'est vraiment sympa car c'est bof de perdre car les autres connaissent déjà le jeu ^^

Un Grumpf placé ne peut jamais être déplacé, soyez donc sur d’où vous les placez.

Vous pouvez vous servir de vos massues pour prendre l’avantage sur un plateau mais également pour pourrir la condition de celui-ci afin que personne ne prenne d’animaux…

C’est un jeu de rapidité, il ne faut donc pas traîner mais éviter tout de même de vous précipiter sans tenir compte des conditions.

Il y a une règle spécifique pour jouer à 2 joueurs avec l’utilisation de pions d’une troisième couleur qui sont posés sur certains plateaux avant le début de manche.


Fin de la partie 


Elle s’arrête donc après la 4 ème manche.
Chaque joueur aligne ses pions animaux collectés et tente de faire des séries d’animaux différentes.
5 différents = 6 points, 4 = 4p, 3 = 2p, 2 = 1p et 1 animal seul ne rapporte pas de point.
Evidemment, un animal ne peut compter que pour une seule série 
J

Ici : Une série de 5 à 6 points, une de 4 à 4 points,
une de 2 à 1 point. Soit un total de 11 points.

Vous pourrez utiliser les tuiles sorciers collectées pendant la partie pour dupliquer un animal en votre possession.

Grâce à la tuile sorcier, je passe de 1 série de 5 et 1 série de 4
à 2 séries de 5 donc j'augmente mon total à 13 points.

Et les jokers, si il y a des novices, peuvent remplacer n’importe quel animal pour compléter une série (mais ne peuvent être dupliqués).

Celui ayant le plus de points l’emporte (ça c’est un scoop).

Exemples 

Une coup de massue bien placé peut faire rater une condition de plateau :

Ici, total de 14 donc entre 10 et 20 : OK

Le 5 étant assommé, il ne reste que 9, condition ratée...

Ajouter un Grumpf peut faire rater une condition de plateau :

Total 8 : OK

Grumpf bleu ajoute 3, on passe à 11...
La condition n'est plus remplie.

Un décompte de plateau :

Plateau sans condition, il faut être le plus fort !!!

Bleu est premier car plus haut total de ses Grumpfs.
Puis vert qui malgré la même force sera devant car il a posé en premier
sur le plateau.

Condition de partage 2 au premier, 1 au second, 1 au troisième...
Donc 2 pour bleu, 1 pour vert, 1 pour jaune, rien pour rose.
On recommence ensuite, 2 pour bleu, 1 pour vert, rien pour jaune
car plus d'animaux.

Notre avis 


Bon, c’est un coup de cœur de longue date, on va donc pas vous dire que c’est naze J
En fait, c’est bien bien bien chouette.

Alors, oui, il faut être rapide. Mais il ne faudra pas confondre vitesse et précipitation. Les conditions de chaque plateau sont importantes et ce que les autres vont y jouer également.
Ne pas oublier de prendre connaissance du nombre d’animaux sur chaque plateau durant la manche et surtout tenir compte de si vous en avez déjà ou du nombre qu’il y en a au total.
Et tenir compte de la répartition une fois la chasse terminée.

Petite anecdote de la soirée Des Jeux, Des Bières et plus qu’une fois #7, j’ai fait des démos de Grumpf et j’ai eu 2 parties où les gens se sont affrontés sur un plateau où il n’y avait pas d’animal dessus. Et oui, on est pris dans la frénésie du jeu et on en oublie l’important : chopper des animaux.
J’ai déjà parlé du look mais je tiens à le rappeler, c’est vraiment un combo parfait entre illustration et thème du jeu. Le matos est sympa, dans un format de boîte adapté, le tout pour un prix correct. Bravo donc à La Boîte de Jeu pour cette belle réussite éditoriale.

La version proto :)
Pierre nous livre ici un tout bon premier jeu et on a hâte de voir ce qu’il nous sortira après ça. Grumpf est un jeu facile mais pas que, la rapidité fait beaucoup mais prendre les bonnes décisions, profiter des opportunités et faiblesses des autres également. Il est accessible et plaira à pas mal de monde je pense.

Je suis pas du tout jeu de rapidité mais celui-là, ça va plus que bien. Et plusieurs personnes m’ont déjà faire cette même réflexion. C’est plutôt bon signe. Vu que les stocks se sont vidés dans plusieurs boutiques spécialisées rapidement à sa sortie, j’ai envie de dire qu’il connaît un succès mérité.

Sur ces bonnes paroles, Grumpfez bien, moi, je vais me coucher dans la cabane une fois.

Cowmic

Fiche technique :


Editeur : La Boîte de Jeu
Distributeur : L'Antre-Jeux
Auteur : Pierre Compain
Graphisme : Pauline Détraz
Durée : 15 minutes
Joueurs : 2 à 6
Age : 8+
Prix conseillé : 20€

mardi 17 octobre 2017

Spiel'17 - Essen



Ca y est la grande messe du jeu approche et il devient de plus en plus difficile de ne pas y penser tous les jours, voire toutes les heures... aaah l'hyper-connectivité quand tu nous tiens… c'est mon employeur qui n'est pas très content.

Mais moi, je ne m'en plains pas car oui, Essen, reste pour moi le festival de l'année... enfin, j'utiliserai plutôt le terme de foire au lieu de festival car encore une fois, le Spiel Essen est un lieu où on achète plus qu'on ne joue.

Je ne reviendrai pas sur tout ce que j'ai déjà mentionné l'année passée dans mon article sur les « bons plans », sur le « pourquoi y aller » et autres, je vous invite à relire en vitesse ce qui avait été publié l'année passée : ici.

Mais d'ailleurs, que reste-t-il d'Essen 2016 ? 

Quels sont les titres auxquels on continue de jouer ?

Y a pas à tortiller, la cuvée 2016 a été très bonne ! Avec des titres comme Great Western Trail et Terraforming Mars qui déglinguent tout sur leur passage, cette cuvée 2016 restera très longtemps dans les mémoires. On peut encore ajouter des jeux tels que Lorenzo le Magnifique qui est sorti très récemment en français ; 7W Duel : Panthéon ou encore NotAlone (GAG), franchement, il y a eu du très très bon.

Essen 2017 fera-t-il mieux ? Difficile à dire pour le moment, nous sommes toujours en phase de surenchère : toujours plus grand, toujours plus de jeux... faire le tri devient de plus en plus difficile. Comme chaque année, il y a toujours des petites tendances quant au thème ou sur une mécanique et cette année ne fait pas exception, je pense qu'on peut aisément dire que le Draft de dés sera au cœur de nombreux jeux. Moi qui en suis friand, je suis comblé !

Cette année, ça se passera du 26 au 29 octobre 2017 et le salon s'étend maintenant sur 6 halls ! Depuis 2013, la superficie du salon a été augmentée de 50% menant à 72 000m² la superficie à parcourir si on veut tout traverser, c'est juste mirobolant. Bientôt, il faudra compter une paire de baskets dans le budget. Et je ne parle même pas du nombre d'exposants et de visiteurs qui continuent de grimper avec évidemment quelques petits belges parmi eux ;o)

Mais qu'est-ce qui va sortir du côté de nos petits éditeurs belges ?


L'équipe des GAG continue sur sa lancée avec Not Alone et seront sur place avec l'extension Exploration : de nouveaux lieux, de nouveaux pouvoirs, de quoi renouveler vos parties. Ils nous proposeront aussi Pocket Ops.


Chez Repos Prod, la grosse sortie de cette année, sera When I Dream, traduction/adaptation d'un jeu qui a eu un beau succès l'année passée lors du dernier salon. Evidemment, Repos a mis sa patte et le jeu en sort magnifié. Il y aura aussi les paquets anniversaires d'extensions pour 7 Wonders et surtout le set de pièces en métal. 


Du côté de chez Act In Games, il y aura Feelings, un sympathique jeu où on traite de nos émotions. Un joueur choisit une situation et nous devons jouer une carte de notre main exprimant notre ressenti, ensuite, on doit deviner ce que nos « partenaires » du tour ont choisi. 


Notre compatriote Philippe Keyaerts, associé cette fois-ci à T. Alex Davis, continue sur sa lancée avec une nouvelle extension pour son Smallworld : Sky Island. De nouveaux présentant des régions flottantes et avec évidemment de nouveaux peuples/pouvoirs.


Nous avons aussi Mark Gerrits, oui, oui, l'auteur du très sympathique SteamRollers qu'on vous présentait il n'y a pas si longtemps. Et bien, figurez-vous qu'il n'en était pas à son coup d'essai comme je le pensais (ça m'apprendra à faire l'associal, tiens) et donc, du coup, voilà qu'il nous sort Mini-Rails chez Moaideas Game Design (Stand 7-F100). On retrouve de nouveau un jeu qui se joue en 30min avec des trains (pour ça, je ne m’étais pas trompé). Hâte de voir de quoi il retourne.


Chez Pearl Games, là, on attaque le lourd, en coédition avec Libellud, nos petits belges sortiront Otys, mon dernier coup de coeur que je vous présenterai bientôt. Il y aura également une petite extension pour l'auberge sanglante : Les forains qui feront également une halte à l'auberge la plus glauque de l'histoire du jeu.


Sit Down nous offrira une extension pour un de nos coups de cœur de cette année (Magic Maze), à savoir Magic Maze : Maximum Security. Ce n’est pas moins de 16 modules qu’on nous propose d’ajouter au jeu de base, certains aideront les joueurs mais, personnellement, ce sont surtout ceux qui nous mettront des bâtons dans les roues qui me titillent. 


Pour finir avec panache, il y aura Dragon Ranch chez Azao Games, Cowmic avait flashé dessus lors du dernier BGF. J’espère avoir l’occasion d’élever mon petit dragon ;o)

Mais y aura quoi d’autre sur la liste de Al ? 

Sur environ 1 000 jeux annoncés, j'ai tenté de vous faire un petit classement des 15 jeux qui me font vraiment de l’œil en plus de certains précédemment cités. Il y en a beaucoup plus mais je dois d'abord trouver de la place chez moi ;o)

On commence cette liste avec un jeu legacy de Jamey Stegmaier. L’auteur de Scythe nous offre une campagne de 12 scénarios où le but sera de développer au mieux votre village, et lorsque celle-ci sera terminée, le jeu sera jouable tel quel comme n’importe quel autre jeu. Néanmoins, si vous voulez refaire la campagne avec un autre groupe de joueurs, le plateau sera imprimé des deux côtés et un « recharge pack » sera disponible à la vente en même temps que le jeu. Je ne sais quoi penser, je suis intrigué : Stegmaier est loin d’être un débutant, j’aime l’esthétique du jeu et j’ai envie de me laisser tenter mais 80 euros pour le jeu et 30 euros pour le « recharge pack », ça pique un peu. Disponible en français au stand Matagot (3-E102).


 
Essen sans un Stefan Feld, ce n’est pas vraiment Essen ;o) Ici, exit la course (L’Oracle de Delphès), on revient à la bonne vieille salade de points que j’affectionne. Maintenant, il faut l’avouer, S. Feld nous sort des productions en demi-teinte depuis quelques années donc je reste un peu méfiant. Le jeu prend place aux temps des chevaliers de la table ronde et à votre tour, vous aurez la possibilité de soit déplacer Merlin, soit votre chevalier autour de la table ronde afin d’activer un milliard d’actions ;o). Disponible en version multilingue chez Queen Games (1-D121).




Tout le monde espérait voir Brazil débarquer cette année chez What’s Your Game mais non, le projet semble promis à une campagne Kickstarter et c’est donc Loot Island qui sera mis en avant, cette année. Ce jeu contraste pas mal avec la production habituellement « hardcore » de l’éditeur. Ici, on est face à un jeu d’une durée moyenne de 45min mêlant compétition et coopération afin de récupérer des trésors enterrés sur une île maudite. Pour les déterrer, il faudra que les joueurs aient placé au moins 6 cartes collectivement sur l’emplacement fouillé, ensuite, les butins seront attribués selon le principe du « premier arrivé, premier servi ». Il y a forcément des cartes « pouvoirs » pour pourrir les autres, des tuiles permettant de contourner les règles et autres subtilités pour le comptage de points final mais en 2 mots, c’est ça. Les voir sortir de leur carcan habituel m’intrigue suffisamment pour que j’y jette un œil. Disponible en version multilingue chez WYG (3-M100).





L’auteur d’Orléans remet le couvert et nous ressert un bag-building. Je n’ai pas encore eu le temps de lire les règles mais les échos que j’ai entendu me font part d’une grande similitude par rapport au grand frère. Mais, étant fan d’Orléans, je trouverais dommage de ne pas pousser jusqu’au stand de dlp games (1-F133).











Un jeu de draft de dés assez classique me semble-t-il mais les graphismes et le côté "Harry Potter" m'ont attiré. Nous sommes à la tête d'une des différentes écoles de magie et nous utiliserons nos dés afin de la développer et d'engager de nouveaux apprentis. Ils nous promettent une mécanique originale... j'attends de voir. Disponible en anglais chez NSKN (1-G124).










Et voilà, le gros jeu de Mr Uwe Rosenberg. Très peu d’informations à l’heure actuelle. Le livret de règles n’est toujours pas disponible. Tout ce qu’on sait, c’est qu’il continue dans son trip « Viking » et que forcément, on sera dans de la pose d’ouvriers propre à son style. Disponible en Anglais chez Lookout Games (1-F133).













Que dire sur ce jeu que vous ne connaissiez déjà ? Il cartonne partout où il passe, je ne vois pas pourquoi je rentrerais chez moi sans ma boîte ^_^. Disponible chez Blue Orange (3-M107).












Kingdomino en un peu plus profond ? Beh voilà, Mr Cathala l’a fait pour notre plus grand plaisir et c’est en plus combinable avec Kingdomino ! Allez, hop, direction Blue Orange (3-M107)








J’avais adoré ma partie au BGF. Il est clair que ce jeu de « construction » en temps réel ne parlera pas à tout le monde mais personnellement, j’ai complètement adhéré car quand on y réfléchit, ce n’est pas qu’un jeu de construction à la « Junk Art ». Non, à votre tour, vous devez choisir quels éléments recruter pour vos tours suivant les attentes du public et peut-être aussi suivant votre dextérité et viser les choses « simples » pour vous assurer des points. Bref, un excellent jeu qui mélange choix, dextérité et ambiance disponible chez Matagot (3-E102). 



 





Petit jeu intriguant mêlant pose de tuiles et jets de dés qui serviront soit à activer un bâtiment spécifique, soit à activer carrément l’intégralité d’un ligne de bâtiment. Ça sent le jeu à combo avec une durée de partie raisonnable chez Aporta Games (7-G115).









Un jeu abstrait dont l’esthétique m’a tapé dans l’œil. Assez compliqué d'expliquer le concept en quelques mots tant le jeu est visuel. Dans tous les cas, ça à l'air malin, beau, pas trop longet les reviews anglophones sont très positives. En anglais chez Plan B (3-O117).









Bon, là, c’est simple, vous prenez Terra Mystica, vous gardez tout mais vous modifiez le thème et on ajoute quelques trucs par-ci, par-là et voilà, Gaia Project. D'après les forums, le jeu serait un poil plus dur que Terra Mystica donc je pense qu'on va en entendre parler de ce Gaia Project. Disponible en anglais chez White Globlins Games (3-O106).











Attention, brise-neurones ! Les reviews que j’en ai vues sont assez explicites : c’est dur, ça fait mal à la tête, la boîte déborde de matériel, les graphismes sont signés M. Menzel. Bref, il n’en faut pas plus pour attiser ma curiosité. Disponible en anglais chez Quined Games (3-Q116). Rassurez-vous, il sera dispo via Atalia en français dans la foulée.







Clans of Caledonia : Je n’ai pas participé au Kickstarter et je m’en veux maintenant. On est dans la veine d’un Terra Mystica avec la prise de contrôle de territoire avec en plus une gestion économique et des objectifs. Le jeu semble promis à un bel avenir. Disponible chez Karma Games (2-F107).



Mentions Honorables :






Bärenpark, annoncé par certains comme étant le « patchwork-killer » ! c’est assez prétentieux de lancer ça, comme ça. Il est clair que le jeu a des atouts : c’est coloré, expliqué en 4min, des objectifs communs avec pré-requis et notre fameux plateau personnel extensible façon « tetris ». Disponible en anglais chez Lookout Games (1-F133).










Whistle Stop : un jeu « pick-up & delivery » où chacun contrôle sa compagnie ferroviaire et où tout le monde construit conjointement le plateau. On ajoute des tuiles spéciales et quelques pouvoirs et on a un jeu qui peut devenir vraiment intéressant. Disponible en anglais chez Bezier Games (1-G139)


  


Roulement de tambour

Et pour la première place, nous avons un ex-aequo… désolé, j’ai pas pu trancher et ce sont 2 extensions :




Un nouveau plateau représentant Venus s'ajoute à la configuration de base, 49 nouvelles cartes projets, de nouvelles corporations et un 4ième facteur à prendre en compte pour la fin de partie, autant dire que ça sent bon, très bon ! Terraforming est mon jeu de l'année 2016, le sera-t-il toujours à la fin de cette année, je trouverai sûrement une partie de la réponse dans cette extension. Disponible en anglais chez Stronghold (3-O111) ou sûrement en français chez Intrafin (2-F124).








Oh my god ! Je pense que j'ai littéralement frôlé l'infarctus suite à l'annonce de cette extension ! Un jeu qui avait quasiment disparu du circuit et puis, boum, on annonce le reprint et quelques temps après une extension majeure comprenant un plateau supplémentaire où on retrouvera la ville de Venise dans laquelle nous pourrons construire des bâtiments, réaliser de nouvelles actions. En prime, il y aura de nouveaux personnages et le matériel pour jouer à 5 joueurs !

Rien, ni personne ne m'empêchera d'acquérir cette chose... vous voilà prévenu ! D'ailleurs, je vous dirai pas où on peut la trouver... chacun pour soi, les gars !



Et il y a encore tant de jeux dont j'aimerais vous parler mais le plus simple serait de venir et voir par vous-même...

Alors, on se voit à Essen ?

Bon jeu

Al